tache


tache

tache [ taʃ ] n. f.
XIIe « nævus »; 1080 teche « caractère, qualité »; p.-ê. du got. taikns « signe »
IPetit espace de couleur différente dans un ensemble de couleur uniforme.
1 (XIIe) Altération à la surface d'une substance, petite étendue de couleur, d'aspect différent du reste. (Sur la peau) Taches de rousseur, de son. éphélide . Taches rouges. 1. macule, rougeur. Tache de vin. envie, nævus. Taches provenant d'un coup. bleu; ecchymose.
2(1550) Marque colorée naturelle sur le poil, les plumes, le tégument (des êtres vivants). Taches du léopard, de la panthère. Taches du plumage d'un oiseau. 1. maille. « Une salamandre noire, marbrée de taches orangées » (Genevoix). Semis de taches. moucheture, tacheture, tiqueture. Relig. jud. Animal sans tache offert en holocauste. Fig. L'Agneau sans tache : Jésus-Christ.
Anat. Tache jaune de l'œil. macula. Taches auditives : formations blanchâtres sur la surface intérieure de l'utricule et du saccule de l'oreille interne, où se termine le nerf auditif.
3(1671) Astron. Tache solaire : région de la photosphère moins sombre et plus rouge. Tache de la surface solaire. facule.
4(mil. XIXe) Élément coloré qui apparaît dans le champ visuel sur un fond de couleur plus ou moins uniforme. « Quelques joncs verts faisaient une tache crue » (Maupassant). Le soleil « jetait des taches d'or » (Flaubert).
(XVIIIe; d'ab. péj.) Peint. « Le tableau n'est qu'un amas de taches » (Diderot). (v. 1890) Petit élément d'un tableau dont la couleur tranche sur le reste. « Noirceurs vagues çà et là piquées d'une tache vive » (Taine). (depuis les impressionnistes) Chacune des touches de couleur uniforme, juxtaposées dans un tableau ( tachisme). « Insoucieux du relief, il [le Japonais] ne peint que par le contour et la tache » (Claudel).
II(XVIe)
1Surface salie par une substance étrangère; cette substance. éclaboussure, salissure, souillure. Tache d'huile, de graisse, de cambouis, d'encre, de rouille. Par ext. Tache de doigts gras; de brûlure. 1. marque, trace. Sans tache ( immaculé) . Son uniforme, « quoique râpé, n'avait pas une tache » (Bosco). Faire des ratures et des taches en écrivant. bavure, pâté. Se faire des taches. Il a fait une tache à, sur sa cravate. Enlever, ôter les taches ( 2. détacher, détachant) .
♢ FAIRE TACHE : rompre une harmonie de couleurs ou toute autre harmonie. Ce vase fait tache dans le salon. détonner. Fig. « Cet homme fait tache dans une société si élégante » ( ACADÉMIE ). Faire tache d'huile.
2Fig. Souillure morale. déshonneur, tare. Une vie sans tache. C'est une tache à sa réputation. (1560) Chose impure, contraire à la religion. impureté, péché. La tache originelle : le péché originel. « L'innocence, une pureté sans tache » (Vauvenargues). Spécialt, Iron. Pur et sans tache : vierge.
3Fam. Personne méprisable. Quelle tache, ce mec !
⊗ HOM. poss. Tâche.

tache nom féminin (latin populaire tacca, du gotique taikko, du germanique taikns, signe) Marque laissée par une substance salissante : Une tache de graisse. Partie colorée, de grandeur variable, sur un fond de couleur différente : Le soleil fait des taches de lumière sur le sol. Marque colorée naturelle sur la peau, le pelage, les plumes des animaux : Les taches d'une panthère. Opacité localisée anormale d'un organe, visible sur une radiographie. Changement de coloration de la peau, sans élevure ni dépression. Altération colorée à la surface d'un végétal : Des fruits sans tache. Acte qui constitue une faute, un manquement, ou défaut qui dépare la beauté, l'unité de quelque chose : Une vie sans tache. Astronomie Structure temporaire sombre, évolutive, de forme approximativement circulaire et de diamètre variable, sur la photosphère du Soleil. ● tache (difficultés) nom féminin (latin populaire tacca, du gotique taikko, du germanique taikns, signe) Orthographe Attention à la présence ou à l'absence d'accent circonflexe, qui change le sens. 1. Tache, sans accent = marque, salissure, souillure. Une tache d'encre. 2. Tâche, avec un accent circonflexe sur le a = travail à exécuter. Une tâche ardue. Même distinction pour les verbes dérivés tacher, salir par une tache, et tâcher, essayer. ● tache (expressions) nom féminin (latin populaire tacca, du gotique taikko, du germanique taikns, signe) Faire tache, produire un contraste déplaisant ou faire une impression fâcheuse. Faire tache d'huile, s'étendre, se propager en gagnant de proche en proche. Tache jaune, synonyme de macula. Tache de Mariotte, synonyme de punctum cæcum. Tache ardoisée ou tache bleue, tache bleuâtre causée par Phtirius inguinalis dans la région du pubis. Taches lenticulaires, taches rosées apparaissant au début de la fièvre typhoïde. Tache de rousseur, synonyme de éphélide. Tache de vin, nom usuel de l'angiome plan. ● tache (homonymes) nom féminin (latin populaire tacca, du gotique taikko, du germanique taikns, signe) tâche nom féminin tâche forme conjuguée du verbe tâcher tâchent forme conjuguée du verbe tâcher tâches forme conjuguée du verbe tâchertache (synonymes) nom féminin (latin populaire tacca, du gotique taikko, du germanique taikns, signe) Marque laissée par une substance salissante
Synonymes :
- éclaboussure
- traînée
Anatomie. Tache jaune
Synonymes :
Médecine. Tache de rousseur
Synonymes :
- éphélide

tache
n. f.
rI./r
d1./d Salissure, marque qui salit. Tache d'encre, d'huile sur un vêtement.
|| Faire tache: faire un contraste choquant dans un ensemble.
|| Loc. fig. Faire tache d'huile: se répandre de proche en proche et rapidement.
d2./d Fig. Ce qui souille l'honneur, la réputation de qqn. Une vie, une réputation sans tache.
rII./r Espace de couleur différente sur une surface unie.
d1./d Marque sur la peau, le poil ou le plumage d'un être vivant, sur certaines parties des végétaux. Les taches blanches du guib harnaché.
|| ANAT Tache jaune: point le plus sensible de la rétine qui ne comporte que des cônes.
d2./d ASTRO Tache solaire: région sombre de la photosphère, à la température plus basse.

TACHE, subst. fém.
A. — Marque salissante.
1. Salissure laissée sur une surface par une substance qui recouvre ou imprègne une partie de celle-ci. Synon. maculature (vieilli), macule (littér.), souillure. Enlever, essuyer, frotter, racler une tache. Des taches de punch et de sirop poissaient les consoles (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 160). Les eaux de pluie filtraient au travers des ardoises cassées de la toiture, on voyait de grandes taches indiquant la pourriture avancée du bois (ZOLA, Terre, 1887, p. 57).
SYNT. Grosse, large, petite tache; tache ronde; tache de boue, de cambouis, de doigts, d'eau, de graisse, de peinture, de rouille, de vin; (être) plein de taches, couvert de taches, marbré de taches; ne pas avoir une tache.
[P. allus. à SHAKESPEARE, Macbeth, V, 1 où Lady Macbeth, complice de l'assassinat du roi Duncan, voit au cours de crises de somnambulisme une tache de sang qu'elle ne peut effacer de ses mains] La prière est à cette énergie [l'énergie spirituelle] ce qu'est à la lampe électrique l'emploi du commutateur. Sans cette hypothèse, nos fautes, nos crimes sont l'ineffaçable tache de la main de Lady Macbeth (BOURGET, Actes suivent, 1926, p. 8).
En partic.
Tache d'encre. Synon. de pâté (fam.). De larges taches d'encre violette séchaient sur ses doigts déformés (DUHAMEL, Confess. min., 1920, p. 144). PSYCHOL. Éclaboussure d'encre sur un papier que l'on replie, servant d'épreuve d'imagination pour des tests de personnalité. De même dans la tache d'encre du test de Rorschach, chacun perçoit non pas ce qui y est (...) mais, ainsi qu'en un miroir moral, la forme de ses propres songes (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 327).
Loc. verb. fig. Faire tache d'encre. V. encre I A 2 a.
Tache d'huile. Marque causée par l'huile et qui tend à s'agrandir. P. métaph. La vie des petites provinces (...) imprime son cachet mesquin à tout individu (...). Les habitants de la province ne sont pas coupables de cette tache d'huile qui les gagne petit à petit, et qui les envahit tout d'un coup au moral comme au physique (CHAMPFL., Bourgeois Molinch., 1855, p. 103).
Loc. verb. fig. Faire tache d'huile. V. huile II A.
2. Au fig. Ce qui ternit de manière durable l'honneur, la perfection, la réputation d'une personne ou d'une chose; chose honteuse, infâme. Synon. défaut, erreur, faute, souillure. Tache ineffaçable; être marqué, sali, souillé d'une tache; nom, réputation sans tache. La révocation de l'édit de Nantes, tache indélébile du règne de Louis XIV (CRÈVECŒUR, Voyage, t. 3, 1801, p. 289):
... je crains qu'on ôte à l'affaire Pyrot sa belle simplicité. Elle était limpide; ainsi que le cristal de roche, son prix était dans sa transparence. On y eût vainement cherché à la loupe une paille, une faille, une tache, le moindre défaut.
A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 283.
RELIG. CHRÉT. Marque que laisse le péché sur l'âme.
a) Tache originelle. Synon. de péché originel. Le baptême est le premier acte de l'initiation chrétienne. Si l'enfant a reçu avec le sang quelque instinct mauvais (...) que cette tache originelle soit lavée (L. MÉNARD, Rêv. païen, 1876, p. 192).
b) Sans tache, loc. adj. Qui n'a pas la marque du péché originel; p. ext., sans péché, sans souillure. Synon. immaculé, parfait1, pur. Cœur, victime sans tache. Que mon cœur se lave dans tes larmes; qu'il devienne une hostie sans tache (MUSSET, Confess. enf. s., 1836, p. 258).
L'agneau sans tache, la victime sans tache. Jésus Christ en tant que victime parfaite et sans péché. « Ceux-là sont ceux qui n'ont pas souillé leurs vêtements... Ils suivent l'Agneau sans tache partout où il va », dit la Liturgie (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 225). P. anal. Personne pure, innocente. Voilà, sur ma vie, un petit mensonge assez gros, pour un agneau sans tache (MUSSET, On ne badine pas, 1834, III, 6, p. 66). V. agneau ex. 7.
La vierge sans tache. La vierge Marie. Elle portait elle-même, pendant le trajet, son enfant, comme l'avait fait la vierge sans tache (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 96).
Pur et sans tache. Très pur. Mains pures et sans tache. Il plaira à Dieu que tu finisses par trouver une femme pure et sans tache, et digne de toi (HUGO, M. Tudor, 1833, 3e journée, 1re part., 7, p. 167).
B. — Petit espace de couleur différente tranchant sur un fond d'une autre couleur.
1. Marque caractéristique ou spécifique observée sur un être vivant, dans la nature.
a) [Sur un animal] Marque colorée du poil, des plumes, de la peau ou du tégument. Tache du pelage des panthères; taches sur le plumage (des paons, des grives); peau marbrée, semée de taches. La belle chenille tithymale, verte avec des taches sombres (BOURGET, Disciple, 1889, p. 99). C'est un fox terrier, il avait une tache noire sur l'oreille gauche et une autre sur la queue (JACOB, Cornet dés, 1923, p. 203).
RELIG. Animal sans tache. Animal au pelage uni, sans défaut, offert en sacrifice. On voit (...) paître le long du Clitumne les taureaux sans taches qui marchent au Capitole, devant le triomphateur romain (CHATEAUBR., Martyrs, t. 3, 1810, p. 196).
b) [Sur une plante] Marque d'une certaine importance sur les feuilles, les fleurs, les tiges. Les feuilles de la chélidoine sont en forme de cœur plus arrondie, irrégulières, marquées au centre d'une tache noire (KAPELER, CAVENTOU, Manuel pharm. et drog., t. 1, 1821, p. 209).
c) ANAT. HUM.
Tache aveugle ou tache de Mariotte. ,,Région du champ visuel correspondant à la papille optique, au niveau de laquelle ne se forme aucune image (...) du fait de l'absence d'éléments rétiniens photo-sensibles`` (MAN.-MAN. Méd. 1977). Synon. papille optique. Au fig. Ce qu'on ne perçoit pas. Le non-savoir est fin et le savoir moyen. Dans la mesure où il se prend lui-même pour fin, il sombre dans la tache aveugle. (...) Hegel (...) ne connaît de fin que le savoir. Son immense fatigue se lie pour moi à son horreur de la tache aveugle (G. BATAILLE, Exp. int., 1943, p. 172).
Tache jaune (de l'œil). Petite zone de la rétine colorée d'un pigment jaune et située au pôle postérieur de l'œil où la vision atteint un maximum de netteté. Synon. macula. L'analyse rétinienne de l'image est par conséquent beaucoup plus fine au niveau de la tache jaune, donc au centre de la rétine (vision centrale), que sur ses bords (vision périphérique) (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 247).
Tache auditive, tache acoustique du saccule. ,,Petite saillie sur la surface intérieure du saccule du point d'adhérence à la fossette hémisphérique. Elle correspond à la terminaison du nerf sacculaire`` (LOV.-VEILL. 1954). Tache auditive, tache acoustique de l'utricule. ,,Petite saillie à la surface intérieure de l'utricule, du niveau du point d'adhérence à la fossette semi-ovoïde. À ce point aboutissent les divisions du nerf utriculaire`` (LOV.-VEILL. 1954). Synon. macule.
ANTHROPOL. Tache mongolique ou tache bleue sacrée. Marque bleuâtre ou grise, de quelques centimètres de diamètre, siégeant électivement dans la région sacrée, observée chez la plupart des nouveau-nés japonais et mongols, et qui disparaît vers l'âge de six ans. La tache mongolique des nouveau-nés japonais et mongols siège un peu au-dessus du pli interfessier (QUILLET Méd. 1965, p. 310).
EMBRYOL. Tache germinative.
d) ASTRON. Tache observée sur le disque d'un astre, d'une planète. Taches rouges (de Jupiter) (Astron. 1980). Taches solaires. ,,Taches sombres, plus ou moins étendues et plus ou moins persistantes, formées en général d'un noyau sombre entouré d'une zone plus claire, que l'on observe à la surface du soleil`` (UV.-CHAPMAN 1956). Il y a aussi des taches sur le disque du soleil, cela ne l'empêche pas d'être le plus éblouissant et le plus merveilleux des astres (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1833, p. 180). Plusieurs observateurs ont constaté (...) un retard (...) entre le passage d'une tache solaire au méridien et le maximum de la perturbation magnétique ou de l'aurore polaire correspondante (H. POINCARÉ, Hyp. cosmogon., 1911, p. 247).
2. Marque résultant d'une altération, d'une maladie observée sur un être vivant, dans la nature.
a) PATHOL. HUM. Altération de la peau, des muqueuses sur certains organes. Tache hépatique; tache de la peste; taches sur les poumons. Sa grosse tête, aux cheveux blancs et rares, à la face plate, d'une pâleur livide, maculée de taches bleuâtres (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1138). Madame Morin annonça que je portais une tache rouge sur le rein gauche due à une envie de cerises qu'avait eue ma mère (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 7). V. éphélide ex. de H. Bazin, lentigo ex.
Tache lenticulaire. Marque rosée apparaissant lors de la fièvre typhoïde. V. dothiénentérie ex. de Flaubert. Tache rubis. ,,Petit angiome en forme de perle`` (GARNIER-DEL. 1972). Tache de naissance. Tache de rousseur, de son (v. son3). Tache de vin. Marque de couleur rose, rouge ou violette de forme, de dimensions, de contours très variables siégeant assez souvent sur la face. Synon. angiome plan (v. angiome s.v. -ome1). Charles d'Este, alors, ne manquait pas de lancer de dédaigneux brocards sur la laide tache de vin dont le dominicain avait la joue couverte (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 190).
b) PATHOL. VÉGÉT. Altération de la couleur des feuilles, des tiges, des végétaux due à certaines maladies. Taches blanchâtres, jaunâtres; taches brunes des fruits; taches de la rouille. La vigne est pourrie: une tache sur la feuille comme un doigt sale et tout se sèche (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 15).
c) Défaut de transparence ou de couleur d'un minéral, d'une pierre précieuse. Tache d'un diamant. Je sentais quelque chose dans ma pensée, comme une tache dans une émeraude (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p. 77).
3. Forme de couleur s'offrant à la vue. Les yeux qui ont fixé un corps très-lumineux voient pendant quelque temps une tache obscure de même contour que ce corps, qui les suit par-tout où ils se portent (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 107).
a) Forme de couleur contrastant sur un fond plus ou moins uni en harmonie ou opposition de couleur. Fleurs semées par taches de couleur. Par la fenêtre [de la villa Mondragone], j'aperçois l'immense plaine bleuâtre au milieu de laquelle Rome fait une grande tache rose (GREEN, Journal, 1935, p. 14).
b) Forme de couleur correspondant à un objet lointain ou vu de manière indistincte. Le soir tombe; je distingue à peine la tache pâle de son visage (SARTRE, Nausée, 1938, p. 192).
c) Forme de couleur correspondant à la projection d'une source lumineuse sur une surface. Tache blanche, jaune, lumineuse. La tache de soleil qui danse de poutre en poutre s'immobilise tout à coup, s'ouvre juste au centre de la porte, comme un œil rond (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1454).
d) PEINT. Élément coloré d'un tableau. Une marine de Boudin où de jolies taches s'enlèvent dans une atmosphère un peu bleutée (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 207).
En partic. Touche de couleur qui compose un tableau chez les impressionnistes. M. Caillebotte a rejeté le système des taches impressionnistes qui forcent l'œil à cligner pour rétablir l'aplomb des êtres et des choses (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 115).
Faiseur de taches (souvent péj.). V. esquisseur rem. s.v. esquisser ex.
e) Loc. verb., au fig. Faire tache
— Rompre une harmonie de couleur; contraster avec l'environnement, le fond. Le couple qui sort de chez moi fait peut-être tache dans le décor oriental, mais tache éclatante, comme feraient deux portraits de l'école vénitienne au milieu d'une tapisserie (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 59).
— Contraster de façon désagréable, constituer un défaut. Synon. jurer avec, détoner. Erlane, scandaleusement incapable (...) ne pouvait qu'humilier un chef comme de Scève, faire tache dans sa compagnie, l'exaspérer par sa couardise (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 160). Jef Last estime que le récit de Ménalque fait tache et trou dans mes Nourritures. Il a raison. C'est un morceau surajouté (GIDE, Journal, 1935, p. 1222).
REM. Tachure, subst. fém., rare. Marque sur les fruits tapés. Sur des claies reposaient des pommes rouges et vertes, bien espacées, pour éviter les tachures (R. SABATIER, Trois sucettes à la menthe, 1972, p. 19).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Fin du XIe s. taje « marque laissée par une substance salissante » (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 976); ca 1175 tache « id. » (BENOÎT DE STE-MAURE, Ducs Normandie, 3560 ds T.-L.); 2. a) 1re moit. du XIIe s. « manquement à l'honneur, atteinte à la réputation » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, p. 14); b) fin du XIIe s. taiches de pechiet (Sermons S. Bernard, 59, 38 ds T.-L.). B. 1. a) XIIe s. « naevus » (Gloss. Tours, 329, ibid.); b) 1832 jard. (RAYMOND); 2. a) ca 1393 « marque colorée naturelle sur le poil, les plumes, le tégument des êtres vivants » (Ménagier, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, p. 174, 6); b) 1671 astron. (ROHAUT, Traité de phys., t. 2, p. 62); c) 1830 anat. tache jaune (Encyclop. méthod. Méd.); d) 1904 taches auditives (Nouv. Lar. ill.); 3. a) ) 1755 « masse de couleur sans transparence et sans harmonie avec le reste du tableau » (DIDEROT, L'hist. et le secret de la peint. en cire, Œuvres, t. XV, p. 387 ds LITTRÉ, s.v. jour); ) 1865 « petit élément d'un tableau dont la couleur tranche sur le reste » (TAINE, Philos. art, t. 2, p. 75); ) 1954 « chacune des taches de couleur uniforme, juxtaposées dans un tableau » (P. GUÉGUEN ds Art d'aujourd'hui, série 5, n°s 2 et 3, p. 52); b) 1857 « élément coloré qui apparaît dans le champ visuel sur un fond de couleur plus ou moins uniforme » (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, p. 143). Étymol. incertaine. À côté de tache, on note la forme teche dans l'anc. lang. (ca 1100 « qualité (bonne ou mauvaise), marque distinctive » Roland, éd. J. Bédier, 1472) de même que techier est att. à côté de tachier (v. tacher), ce qui a amené Wartburg à formuler l'hyp. d'un empr. au got. taikns « signe » (cf. l'all. Zeichen « id. »), avec évol. phonét. distincte de la diphtongue -ai-. Pour les formes en -a- (cf. aussi l'ital. tacca « tache »; l'a prov. taca « id. »; le cat., aragonais, asturien taca « id. ») il conviendrait, selon lui, de remonter à un lat. tardif takka, issu de taikns, par gémination de -k- sous l'infl. du -n et pour les formes en -e- (cf. aussi l'ital. tecca « petite tache ») à un type tekka, issu peut-être de taikns par la réduction en got. de la diphtongue -ai- à ê, v. FEW t. 17, p. 296a-b. Cette hyp. d'un empr. au got., que la complexité phonét. rend difficile à admettre, se heurte essentiellement à des difficultés sém.: on ne voit pas très bien comment cet étymon ayant le seul sens de « signe » a pu donner, dans les différentes lang. rom., des sens aussi variés que ceux de « souillure », « marque sur la peau », « qualité (bonne ou mauvaise) ». D'apr. U. JOPPICH-HAGEMANN Untersuchungen zu Wortfamilien der Romania germanica, Bonn, 1973, pp. 127-145; v. aussi le cr. qui en a été fait par M. PFISTER ds Arch. St. n. Spr. t. 218, n° 1, p. 199) tachier, mot de base de la famille, serait à rattacher à un lat. vulg. tagicare, issu de tangere « toucher » qui a pris, dès le lat. class., sous l'infl. de tingere (v. infra), le sens de « toucher en mouillant, éclabousser, barbouiller, colorer », tandis que la var. techier remonterait à un lat. vulg. tigicare, issu de tingere « teindre ». Tache serait donc un déverbal de tacher. Fréq. abs. littér.:2 845. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 765, b) 4 810; XXe s.: a) 4 848, b) 4 241. Bbg. PFISTER (M.). Arch. St. n. Spr. 1981, t. 218, n° 1, p. 199. — QUEM. DDL t. 8 (s.v. tache ombrée).

tache [taʃ] n. f.
ÉTYM. 1080, teche « caractère, qualité »; d'un lat. pop. tacca « tache, signe »; p.-ê. du gothique taikns « signe », ou d'un lat. pop. tacticare, de tangere « toucher », l'idée étant alors celle de « marque du doigt » (Guiraud).
———
I Petit espace de couleur différente dans un ensemble de couleur uniforme.
1 (V. 1160). Altération à la surface d'une substance, petite étendue de couleur, d'aspect différent du reste, du fond. || Taches de l'épiderme, de la peau de l'homme. Marque, signe. || Tache pigmentaire, vasculaire. || Visage marbré de taches blanches (→ Grenu, cit. 2).
Tache de rousseur, tache de son. Éphélide.
Tache de vin (→ Cicatrice, cit. 4). Nævus.Taches rouges. Rougeur; macule. || Taches provenant d'un coup. Bleu, noir (cit. 9); ecchymose. || Taches des ongles. Albugo.Taches du scorbut, de la peste. Pétéchie. || Taches hépatiques (→ Couvrir, cit. 44). || Taches de grossesse. Envie (cit. 37).Tache de naissance, que présente le sujet dès sa naissance.
0.1 M. Darzac avait, près de la saignée du bras droit une large « tache de naissance » dont les contours semblaient curieusement suivre le dessin géographique de l'Australie.
G. Leroux, le Parfum de la dame en noir, p. 338-339.
1 À peine me touche-t-il qu'il fait des taches dans ma peau, comme des taches de fruit.
Paul Morand, l'Europe galante, p. 39.
2 Une sorte de lupus tuberculeux, qui a débuté par une tache légère sur une joue, laquelle disparaissait, puis revenait, chaque fois plus grande (…)
Paul Léautaud, Journal littéraire, t. I, p. 347.
2.1 (…) Jouhandeau, un corps restreint, une voix pâle, des mains blanches, un bec de lapin, une tache de vin dans la nuque (…)
B. et F. Groult, Journal à quatre mains, p. 74.
2.2 Un journal belge du soir, daté du 17 décembre, publiait « pour répondre au vœu de la Justice », une photographie de la jambe gauche de la victime qui présentait sur sa face interne, au-dessus du genou, « un nævus pileux caractéristique, c'est-à-dire une sorte de tache de naissance poilue ».
Pierre Mertens, les Bons Offices, p. 24.
(1876). Végétaux. || Taches brunes de l'écorce d'un arbre ( Lenticelle), d'un fruit ( Meurtrissure, tavelure). || Taches de la rouille des céréales.(Dans la matière à l'état naturel). || Ambre (cit. 3) sans tache. || Tache d'un diamant. Jardinage.
Loc. (Av. 1801). Faire tache : rompre une harmonie de couleurs ou toute autre harmonie (→ Fissure, cit. 1). || Ce vase fait tache dans le salon, il n'est pas assorti, à sa place.(1830). Fig. || « Cet homme fait tache dans une société si élégante » (Académie).
3 (…) une de ces boutiques dont la négligence fait tache au milieu des éblouissants magasins modernes.
Balzac, les Comédiens sans le savoir, Pl., t. VII, p. 27.
(1561). Fig., littér. Défaut qui nuit à un ouvrage de l'esprit. || Les faiblesses et les taches d'un ouvrage (→ Plus, cit. 67).
2 (1550). Marque colorée naturelle sur le poil, les plumes, le tégument (des animaux). || Taches du léopard (→ Marqueté, cit. 1), de la panthère (cit. 2). || La robe du jaguar (cit. 1) est semée de taches. Tacheté. || Tache blanche du cheval. Balzane. || Taches du plumage d'un oiseau. Maille. || Les ailes de l'hoazin (cit. 1) sont marquées de taches ou de raies blanches. 1. Goutte (supra cit. 45). || Salamandre (cit. 3) marbrée de taches orangées. || Semis de taches. Madrure (vx), maillure, moucheture, panachure, tacheture, tiqueture.Relig. judaïque. || Animal sans tache offert en holocauste (cit. 1). — ☑ Fig. L'Agneau sans tache : Jésus-Christ.
Marque sur une plante. || Feuilles aux taches livides des pulmonaires (1. Pulmonaire, cit.).
(1904). Anat. || Tache jaune de l'œil (macula lutea) : région du fond de l'œil colorée par un pigment jaune, partie de la rétine où la vision atteint le maximum de netteté.
Tache aveugle (de Mariotte) ou papille optique : région de la rétine, dépourvue de cellules photosensibles, où commence le nerf optique et où émergent l'artère et la veine centrale de la rétine. Fovéa.Fig. || Tache aveugle : point, « lieu » (d'une théorie, etc.) qui n'est pas perçu.
(1904). || Tache auditive : formation blanchâtre sur la surface intérieure de l'utricule et du saccule de l'oreille interne, où se termine le nerf auditif. (méd.) 1. Macule.
Biol. || Tache germinative (cit. 1).
(1671). Astron. || Taches solaires ( 1. Macule) : taches relativement sombres qui apparaissent à la surface du soleil et qui seraient provoquées par des champs magnétiques instables à l'intérieur et dont le nombre et l'importance varient suivant une loi périodique (période de onze ans).
3 (1869). Élément coloré qui apparaît dans le champ visuel sur un fond de couleur plus ou moins uniforme. || Quelques joncs verts faisaient une tache crue (→ Croupir, cit. 6). || Les taches rondes et blanches des bonnets (→ Pâle, cit. 10). || Le soleil jetait des taches d'or (→ Éclabousser, cit. 4).
4 Dans un trou de forêt, aux murs épais de verdure, tombait une ondée de soleil; seule, à gauche, une allée sombre s'enfonçait, avec une tache de lumière, très loin.
Zola, l'Œuvre, II.
(XVIIIe, d'abord péj. au sens II de tache). Peint. || Un tableau qui n'est qu'un amas de taches (→ Jour, cit. 18; et aussi maquette, cit. 1).(V. 1890). Petit élément d'un tableau dont la couleur tranche sur le reste. || Les noirceurs vagues de Rembrandt, piquées d'une tache vive (→ Barbouillage, cit. 3).(Depuis les impressionnistes). Chacune des touches de couleur uniforme, des taches d'une seule couleur qui sont juxtaposées dans un tableau. Tachisme. || Insoucieux du relief (cit. 4), il ne peint que par le contour et la tache.
5 (Rembrandt) a compris et suivi dans toutes ces conséquences cette vérité, que pour l'œil toute l'essence d'une chose visible est dans la tache (…) que chaque objet dans le champ visuel n'est qu'une tache modifiée par d'autres taches (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 75.
6 Le peignoir rose d'Olympia, le balcon framboise du petit Bar, l'étoffe bleue du Déjeuner sur l'Herbe, de toute évidence sont des taches de couleur, dont la matière est une matière picturale, non une matière représentée.
Malraux, les Voix du silence, p. 114.
———
II (Fin XIe, taje).
1 Surface salie par une substance étrangère qui recouvre ou imprègne quelque partie d'une chose; cette substance. Bavure, éclaboussure, 1. macule (vx), salissure, souillure. || Tache d'huile, de graisse (cit. 18), de cambouis, d'encre, de rouille (→ Gris, cit. 6), de tabac (→ Saleté, cit. 1). || Taches de naphte (cit. 2) sur l'eau.Tache de…, produite par… || Tache de doigts gras; de brûlure. 1. Marque. || Tache qui s'étend, tache indélébile. || Robe couverte de taches (→ Crier, cit. 3), pleine de taches. || Son uniforme râpé n'avait pas une tache (→ Facteur, cit. 13). Immaculé. || Écriture (cit. 12) avec des ratures et des taches. Bavure, pâté.Faire des taches. Tacher. || Tu as encore fait une tache à ton chandail, sur ton chandail. || Enlever les taches. 2. Détacher, détachant; dégraisser, nettoyer, rechampir (techn.). || Gratter, frotter pour ôter une tache (→ Minutieusement, cit.; pal, cit.). || Racler (cit. 4) une tache.Taches d'humidité sur un mur. Lèpre (supra cit. 2).
7 Estrachard fait signe « Ne bougez pas ! ». Mais Quinette va le ramasser, et essuie avec le coin de son mouchoir la tache de rhum sur le tapis.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXI, p. 168.
7.1 (…) sur la plinthe, cette tache, la trace de leurs mains, et à côté (…) ils ont fait des taches partout, et là, en bas, le long du parquet, ces traînées noires, ce sont les traces des coups qu'ils ont donnés dans la peinture encore fraîche avec le bout de leurs gros souliers (…)
N. Sarraute, le Planétarium, p. 21.
(1835). Fig. Faire tache d'huile (supra cit. 25).
2 (V. 1120). Fig. Chose infâme, action honteuse. Souillure, tare. || Naissance sans tache (→ 1. Bas, cit. 20). || Une seule tache entache toute une famille. Salir (→ Honneur, cit. 23). || C'est une tache à sa réputation (→ aussi Accroc, flétrissure).(1560). Chose impure, contraire à la religion. Impureté, péché. || Les taches de l'âme (→ Aspersion, cit. 4). || La tache originelle : le péché originel. || L'innocence, pureté sans tache (→ Sincérité, cit. 3). || « Car l'abîme est immense et la tache est au fond » (→ Cœur, cit. 72, Musset).Spécialt.Pur, pure et sans tache : vierge.
8 Nous souffrirons cette tache en notre famille ?
Molière, Dom Juan, V, 3.
9 Être sans tache, ce n'est pas être sans défaut.
Hugo, l'Homme qui rit, II, VII, III.
3 Argot mod. (V. 1990; sans doute de faire tache, d'abord en français de Marseille). Personne lamentable, ridicule (terme d'injure). || Quelle tache, ce mec ! || « …pauvre tache ! S'il savait à quel point je l'emmerde » (D. Pennac, Messieurs les enfants).
DÉR. Tacher, tachisme, tachiste. V. Tacheté.
COMP. Détacher, entacher. Antitaches. V. Enticher.
HOM.che; formes des v. tacher et tâcher.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • taché — tache [ taʃ ] n. f. • XIIe « nævus »; 1080 teche « caractère, qualité »; p. ê. du got. taikns « signe » I ♦ Petit espace de couleur différente dans un ensemble de couleur uniforme. 1 ♦ (XIIe) Altération à la surface d une substance, petite… …   Encyclopédie Universelle

  • tâche — tache [ taʃ ] n. f. • XIIe « nævus »; 1080 teche « caractère, qualité »; p. ê. du got. taikns « signe » I ♦ Petit espace de couleur différente dans un ensemble de couleur uniforme. 1 ♦ (XIIe) Altération à la surface d une substance, petite… …   Encyclopédie Universelle

  • tâche — 1. (tâ ch ) s. f. 1°   Ouvrage qu on donne ou qu on se donne à faire à certaines conditions, dans un certain espace de temps. Donner une tâche à des écoliers, à des ouvriers. S imposer une tâche. Remplir sa tâche. •   Pour que la tâche d aujourd… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tache — Tache. s. f. Soüilleure sur quelque chose, marque qui salit, qui gaste. Une vilaine tache. une grande tache. une tache d huile. une tache de graisse. cela a fait une tache sur vostre habit. la moindre goutte d eau sur une estoffe de couleur y… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Taché — may refer to:* Taché, Manitoba, Canada * Tache Avenue, Winnipeg, a street in Saint Boniface, Manitoba, Canada * Alexandre Antonin Taché (1823–1894), Canadian Catholic archbishop * Étienne Paschal Taché (1795–1865), Canadian politician …   Wikipedia

  • Taché — ist der Familienname folgender Personen: Alexandre Antonin Taché (1823–1894), kanadischer Missionar und Bischof Étienne Paschal Taché (1795–1865), kanadischer Politiker Mark Taché (* 1959), US amerikanischer Skirennläufer …   Deutsch Wikipedia

  • taché — taché, ée (ta ché, chée) part. passé de tacher. 1°   Qui a une tache, des taches. •   Je crains que le présent taché du sang de Nesse...., ROTR. Herc. mour. III, 4.    Fig. •   Que son nom soit taché, sa mémoire flétrie, CORN. Cid, IV, 5.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Tache — Tache, n. [F. tache spot. See {Techy}.] A spot, stain, or blemish. [Obs.] Warner. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tache — Tache, n. [See {Tack} a kind of nail.] Something used for taking hold or holding; a catch; a loop; a button. [Obs.] Ex. xxvi. 6. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tache — Tache, la (spr. La Tahsch), ein vorzüglicher Burgunderwein wächst in der Nähe von Nuits …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.